Biomarqueurs prédictifs de l'activité du bevacizumab chez des patients porteurs de gliomes de haut grade à la récidive

auteurs

  • Tabouret Emeline

mots-clés

  • Bevacizumab
  • Gliome de haut grade
  • Matrice Métalloprotéinase 2
  • Matrice Métalloprotéinase 9
  • Marqueur prédictif

résumé

INTRODUCTION : l'absence de biomarqueur prédictif de l'activité des traitements anti-angiogéniques, tel le bevacizumab, reste une problématique importante en oncologie. OBJECTIF : Évaluer la valeur prédictive de biomarqueurs plasmatiques, impliqués dans la néoangiogénèse et l'invasivité, chez des patients porteurs de gliomes de haut grade traités par bevacizumab. METHODES : onze biomarqueurs plasmatiques (VEGF, VEGF2, bFGF, CXCL12, PIGF, uPA, PAI&, MMP2, MMP7, MMP9 et andrenomedulline) ont été analysés par ELISA dans une première cohorte prospective de 26 patients, lors de l'initiation du traitement de deux semaines après la première administration de bevacizumab (cohorte 1). Les résultats mis en évidence ont été validés dans une seconde cohorte indépendante (cohorte 2, n=50) et testés dans une troisième cohorte de patients n'ayant jamais reçu de bevacizumab (cohorte 3, n=34). Les dosages été corrélés aux taux de réponse objectif (OR), à la survie sans progression (PFS) et à la survie globale (OS). RESULTATS : dans la cohorte 1, un taux élevé de MMP2 à l'initiation du traitement était associé à ne probabilité de réponse de 83,3 % versus 15,4 % en cas de taux inférieur à la médiane (p=0,001). En analyse multivariée, le taux plasmatique de MMP2 était corrélé à la PFS (HR : 3,92 ; 95%IC : 1,46-10,52 ; p=0,007) et à la survie globale (HR : 4,92 ; 95%IC : 1,58-13,53 ; p=0,005), ainsi que le taux initial de MMP9 (p=0,016 for PFS ans p=0,025 for OS) et un taux décroissant de VEGF entre J1 et J15 (p=0,038 for PFS ans p=0,013 for OS). Dans la cohorte 2, MMP2, contrairement à MMP9, a confirmé sa valeur prédictive pour le taux de réponse (p<0,001), la PFS (p=0,009) et l'OS (p=0,009). Dans la cohorte 3, aucune association entre le taux de MMP2, de MMP9 et la survie n'a été retrouvée. CONCLUSION : pour les patients porteurs de gliomes de haut grade traités par bevacizumab, mais non par agent cytotoxique, un taux plasmatique élevé de MMP2 est associé à un contrôle tumoral et une survie prolongée. MMP2 devrait être analysé dans le cadre des essais prospectifs actuels et son rôle biologique réévalué.

plus d'information