VECT-HORUS

Description: 

VECT-HORUS est une société de biotechnologies créée en 2005 par Alexandre Tokay, son Président, et le Dr. Michel Khrestchatisky, Conseil Scientifique. La société valorise notamment les inventions et technologies issues de l’équipe BHE et Neuroinflammation de l’Institut de NeuroPhysiopathologie, UMR 7051 dirigé par Michel Khrestchatisky et qui a pour tutelles le CNRS et Aix Marseille Université (AMU). VECT-HORUS a mis en place une collaboration étroite avec le l’INP, notamment à travers la création d’un Laboratoire Commun de Recherche (LCR). VECT-HORUS a également de nombreuses interactions avec d’autres laboratoires académiques sur Marseille (INT, CERIMED, CRCM, ICR etc.) et dans la région Parisienne (CEA de Saclay, Inserm Paris etc.). La société a par ailleurs conclu un certain nombre de partenariats avec des sociétés de biotechnologies et des groupes pharmaceutiques. Avec 28 employés dont 26 scientifiques, VECT-HORUS développe son expertise autour de plateformes de recherche sur la découverte et l’optimisation chimique des vecteurs, le développement et la production de conjugués via les approches de la chimie ou du génie génétique, les modèles de BHE in vitro basés sur ces cellules endothéliales de rongeurs ou humaines, dérivées d’iPSc, la Cancérologie et la Pharmacologie. Depuis sa création, VECT-HORUS a levé plus de 22 M€, dont 14 M€ auprès d’investisseurs privés et 8 M€ de subventions et financements publics (BPI, FUI, ANR, Crédit d'impôt Recherche etc.).

Pour en savoir plus, veuillez consulter le site Web de VECT-HORUS.

Thématiques de recherche: 

Une partie des activités de VECT-HORUS se focalise sur le transport de molécules d’imagerie ou thérapeutiques dans le cerveau. En effet, cet organe possède un système vasculaire unique qui contrôle et limite le passage des toxines et agents infectieux du sang vers le tissu nerveux. Cependant, ce système vasculaire empêche également le passage de près de 98% des médicaments développés jusqu’à ce jour et est décrit comme la barrière hémato-encéphalique (BHE). La BHE représente une vraie barrière technologique pour la délivrance d’agents d’imagerie ou thérapeutiques au cerveau, pour diagnostiquer ou traiter les maladies neurologiques (maladies neurodégénératives dont celle d’Alzheimer, tumeurs cérébrales, maladies lysosomales etc.). La technologie de VECT-HORUS peut également être utilisée pour le ciblage d’autres organes et différentes tumeurs en périphérie. Le transport de molécules par l’intermédiaire de récepteurs (transport/transcytose médié par récepteurs TMR) est considéré comme la méthode la plus efficace et la plus sure pour traverser la BHE. VECT-HORUS, en collaboration avec l’équipe BHE et Neuroinflammation de l’INP a développé la plateforme technologique VECTrans®, unique en Europe, pour le développement de vecteurs qui facilitent l’adressage d’agents thérapeutiques ou d’imagerie par TMR. Cette plateforme technologique répond aux besoins de l’industrie pharmaceutique et permet de réduire le taux d’attrition des molécules en développement pour le système nerveux central (SNC). Le traitement des maladies du SNC est considéré comme l’un des marchés les plus prometteurs en termes de croissance et chiffre d’affaire, et les technologies de délivrance deviennent un élément clé pour le développement de nouveaux agents d’imagerie et thérapeutiques, en particulier ceux basés sur les biomolécules. VECT-HORUS et l’équipe BHE et Neuroinflammation ont découvert, validé et optimisé plusieurs familles de vecteurs, sur différents récepteurs et avec différentes propriétés permettant de mettre en place une stratégie de vectorisation au cas par cas. Les vecteurs et leurs conjugués sont protégés par différentes familles de brevets et brevets d’application codétenus avec le CNRS et AMU. Certains d’entre eux sont délivrés en Europe, aux Etats Unis, au Japon, en Chine etc.

Publications à la une